samedi, septembre 11, 2010

NORWAY - Les îles LOFOTEN

Date: Août 
KM / Miles:  +- 270 / 167 
Température:  6 to 17°C / 42 to 62°F
Timing : 5 days
Climb : 2700 M / 8858 feet
Road : TRANS - LOFOTEN  
File Google Earth and GPS : Lofoten.zip



Grande classique parmi les voyageurs en vélo, parcourir les Lofoten en Norvège du nord.
Certains l'intègrent à un grand voyage qui les emmène du Sud au Cap Nord, d'autres se contentent de traverser ces îles à l'ambiance nordique situées au delà du cercle polaire Arctique.
Les Lofoten, c'est un archipel d'iles situées tout au nord de la Norvège, elles se poursuivent avec les Vesteralen et les îles de Senja avant d'atteindre le mythique "Cap Nord" !
Autant dire que la météo y est nordique ... les moments de douce chaleur estivale seront des instants privilégiés tellement ils sont rares et même, si de fin juin à mi juillet, le soleil y brille 24h00, les températures resteront le plus souvent en deça des 20° !
Pour ceux qui n'ont pas la chance d'être présents à cette époque du solstice, le mois d'août réserve souvent de bien belles semaines où l'on peut espérer ne pas voir trop de pluie et même se prendre un coup de soleil. Les températures y seront plus fraiches également ... entre 5 et 17° !
Mieux vaut donc partir sur cette destination très bien équipé ... de plumes et de poils de laine !!!

La traversée des Lofoten représente un périple de +- 260 KM... en fonction des routes choisies, ce chiffre est variable tout comme le dénivelé !  
Les routes, il y en a peu ... presque une seule pour ainsi dire ... la E10 !  Quelques rares endroits, vous permettront de prendre d'autres tronçons de routes locales très calmes, qui contournent une île, ou se dirigent vers un village reculé, afin  déchapper à cette voie de transhumance !


Pour parler un peu du type de route que l'on rencontre sous nos roues ... n'espérez pas trouver une voie réservée au vélo et encore moins un accotement cyclable ... la route ressemble à ce que l'on trouve en montagne, relativement étroite, presque jamais plate et fréquentée de voiture, camping-car, camions ...!
A relativiser malgré tout avec un faible trafic, un bitume de qualité, sinueuse à souhait et bien loin d'être ennuyeuse.
Si les Norvégiens ont un comportement au volant exemplaire, probablement les meilleurs conducteurs du monde ... jamais ils n'inquièteront un vélo, régulièrement ils lui laisseront la place et la  priorité !
On ne peut malheureusement pas en dire autant des "touristes" en vacances avec leurs voitures qui malheureusement conservent avec eux les comportements "agressifs" de leur pays d'origine... 
Même si cette route est agréable et superbe à faire en vélo, ... ce trafic de vacances nuit quelque peu au plaisir !

Dans les grandes lignes, la route qui traverse les Lofoten du sud au Nord comporte aussi un grand nombre de longs tunnels, étroits et faiblement éclairés ... emportez de quoi bien manifester votre présence .
Les camions ... ahhh ceux- là, on se demande comment il peut y en avoir autant avec si peu de zones habitées et d'industries ... on peut dire qu'ils roulent à la rentabilité ... donc les vélos ... ça ne les préoccupent absolument pas ! C'est probablement l'aspect le plus négatif des Lofoten !

Mais à côté de ce tableau peut être pas très envoûtant ... les Lofoten c'est aussi des paysages grandioses, une ambiance nordique, des villages typiques de pêcheurs avec leurs maisons rouges sur pilotis, le mélange d'une météo où dans une journée vous pouvez connaitre les 4 saisons ... de superbes lumières chaudes et particulières que seules les contrées par delà le cercle polaire peuvent nous offrir,  ... des couchers de soleil à n'en plus finir, des plages de sable blanc devant une eau turquoise, le mélange d'une ambiance montagne, d'îles et de l'océan avec ses activités maritimes ... Les Lofoten c'est aussi un endroit magique aux légendes de Trolls et d'histoires Viking ... Parcourir toutes ces îles vous plonge dans ces ambiances ! Mais rien que pour les paysages, les Lofoten sont  un détour à voir et à parcourir à toute saison !






Mais venons en a ce fameux itinéraire mythique que tant de cyclistes ont déjà parcouru ou rêver de parcourir ... tout commence au port de Bodo ou pour 20 €, un bateau navette vous emmène avec votre vélo pour une croisière de 4h00 rejoindre le port de Moskenes, porte d'entrée sud des Lofoten !
De Moskenes, la route se poursuit vers le terminus Sud sur 7 Km pour rejoindre Ä, qui se prononce "O" histoire de dire que l'on a fait l'intégralité de la route ...


JOUR 1 - Ä a Ramberg, +- 50 KM

Le temps de débarquer du bateau et de partir voir le village de Ä, les voitures qui ont fait la traversée en votre compagnie seront déjà loin et vous pourrez profiter de la route sans aucun trafic. Pas trop compliqué pour trouver quelle route prendre ... il n'y en a qu'une ! 
Pour cette étape vers Ramberg, elle sera généralement calme, peu de trafic.
Rapidement on est dans l'ambiance ... maisons sur pilotis, morues qui sèchent au soleil, marins et pêcheurs qui s'activent, montagnes qui sortent de la brume ...
Deux longs tunnels sont à franchir ... moment de trêve s'il pleut ... vous serez à l'abri ou si le soleil brille, il y a possibilité par un chemin cyclable d'éviter ces tunnels de plus d'un kilomètre.  Dans ces 2 premiers tunnels, il y a un accotement cyclable.
Sur la droite on découvre rapidement le village de Reine entouré par son petit port de pêche, on peut même y louer un vélo pour la semaine avec sa remorque pour les bagages et le restituer au bout des Lofoten ...
La 1ere étape n'est pas très longue, mais au vue du grand nombre de campings disponibles, vous pourrez de toute manière faire vos étapes comme bon vous semble ...  
Jusque Ramberg, prévoir 4h00, multiples arrêts compris pour un dénivelé de +- 500 mètres ! Même si on est constamment en bord de mer, la route joue souvent avec les montagnes et rares sont les tronçons qui seront plats ! 
Au camping de Ramberg, on découvre une superbe et grande plage de sable blanc devant une baie d'où l'on peut observer le soleil de minuit. Si vous en avez le temps, une balade jusque Fredvang vous fera découvrir d'autres belles plages, mais il y a 2 gros ponts pentus à franchir  ...


Logement dans les Lofoten ... hôtels hors de prix ... A.J. uniquement au chef lieu des Lofoten, Svolvaer.
Si le bivouac est autorisé partout, le camping offre le confort de douche chaude, d'un accès aisé à de l'eau potable et généralement d'un chalet ou l'on peut y faire son repas à l'abri.
Si l'on est 3 ou 4, louer une hutte est probablement plus confortable et ne reviendra pas plus cher que de planter les tentes ! Seul ou à 2, la tente reste la solution la plus économique en Norvège.



JOUR 2 - Ramberg à Unstad, +- 56 KM


Très belle étape. Peu de dénivelé au départ de Ramberg pour contourner la très belle baie de Flakstad, ce sera plus pentu sur la fin de la journée...
On vous conseille de trouver d'autres cyclistes en direction de Nusfjord ... A plusieurs vous pourrez faire une demande pour qu'un bateau vous transfère à Ballstad ... dans le cas contraire, il est nécessaire de franchir le très long tunnel de Nappstraumen, 1.7 Km de pente ... Ce tunnel où il n'y a pas de place pour les vélos plonge sous la mer pour remonter sur l'autre versant ... Autant vous dire que la remontée avec un vélo chargé, la circulation rapide, le manque d'aération et le faible éclairage du tunnel n'est vraiment pas une partie de plaisir ... donc si vous pouvez ... évitez le !  Pour ceux qui prendront sa direction, il y a avant, un petit col à franchir d'où l'on à une très belle vue !



Nusfjord est un village reconnu au patrimoine par l'UNESCO, l'entrée y est payante ... gage de sa sauvegarde ! Il se situe à quelques kilomètres de Ramberg au terminus d'une route de 6 Km.


De Ballstad ( ou du tunnel ) ... on rejoint  rapidement la ville de Leknes via la E10 ... rien de bien particulier, ville austère et beaucoup de circulation ... on profitera des stations services pour le ravitaillement, moins cher que dans les campings !
De Leknes on continue la progression en montée vers le nord sur la E10 ...  A quelques kilomètres, on prend à gauche une jolie petite route sinueuse de 9 Km, au dénivelé parfois conséquent pour rejoindre la baie reculée de Unstad. 2 tunnel seront à franchir mais ils sont courts, plats et les voitures sont rares ...


Unstad, c'est aussi une superbe plage et un "spot" connu des surfeurs Norvégiens. Tout  le long de sa plage, les vagues y sont très belles et la profondeur modeste ... idéal pour la baignade. 
Le village est petit, il y a un camping de quelques emplacements très sympa, vous pourrez y louer une planche de surf si le coeur vous en dit ... ou faire un bivouac des plus agréables sur la plage en compagnie des surfeurs ...
Pour info, il y a de l'eau potable à la petite chapelle du cimetière ...

La balade pédestre qui va vers Eggum est aussi à recommander... 7 Km !


JOUR 3 - Unstad à Svolvaer, +- 80 KM


Étape un peu plus longue mais facile à l'exception de quelques longues montées.
Retour vers la E10 par la même route que la veille sur les 9 Km qui seront dans ce sens un peu plus faciles ... 
De retour le long de la E10, on trouve à gauche pour quelques kilomètres une piste cyclable et une épicerie bien garnie !
On passe devant le musée Viking, sa visite n'est pas indispensable, simple reconstitution d'un village et quelques activités pour enfants !   
Une longue montée suit le long de la E10,  un peu après le sommet, vous pourrez vous en échapper un moment vers Bo par une petite route pas toujours asphaltée ...
Si vous en avez le temps, l'envie, que la météo est au beau fixe ... vous pourrez aussi par la suite contourner l'ïle de Gimsoya .... moment de répit à la circulation de la E10 pour pouvoir avoir une route rien que pour vous et flâner un peu au guidon entre les épilobes et séchoirs à morues !!!


Un pont pentu et étroit vous emmène vers la partie Nord des Lofoten ... 
La route vers Kabelväg et Svolvaer a moins de dénivelé et se fera rapidement ...  La route évolue aussi côté intérieur des îles, la météo y sera moins froide mais parfois hélas il peut pleuvoir de ce côté alors que de l'autre il y fait beau ... la météo est l'une des grosses particularités des Lofoten.  
Entre Kabelväg et Svolvaer, il y a une piste cyclable sur +- 12 km.


A voir bien avant Kabelväg, sur un détour de quelques kilomètres, un autre village classé au patrimoine de l'UNESCO ... 
" Henningsvaer " !


Svolvaer est la principale ville des Lofoten, on y trouve de tout et à tous les prix ... Très bonne ambiance, on y croise beaucoup de touristes et voyageurs qui terminent ou qui commencent leur périple ... 
Svolvaer est l'un des accès principals des Lofoten, beaucoup de bateaux y font halte pour embarquer ou débarquer leur lot de voyageurs. Vous pourrez aussi en une petite nuit rejoindre Bodo avec l'un des bateaux bien luxueux de l'Hurtigruten ...  
Pour le logement, les campings sont situés bien en dehors de la ville, mais il y a quelques établissements pas trop cher où l'on peut se trouver une chambre pour moins de 70 € et une auberge de jeunesse.
Pour info ... accès gratuit à internet à la bibliothèque... Il y a 2 magasins de sport mais peu de pièces pour les vélos en cas de problème ...




JOUR 4 - Svolvaer à Sandsletta, +- 44 KM


Etape courte le long de la E10 fréquentée !
Si vous voulez réduire le temps passé dans les Lofoten c
ette étape peut être jointe directement au jour 5 ou faire halte à hauteur du sympathique camping de Sandsletta.
Alternance de paysages de montagne et de baies aux mouettes criardes ... 
La route ne présente pas trop de montée et se fera rapidement. Profitez donc d'une matinée sur Svolvaer !


A Vestpollen on quitte définitivement la E10 pour prendre à gauche une route locale  large, tranquille et sinueuse en direction de Laukvika. 


Retour côté océan des Lofoten et de ses belles plages.  Laukvika est aussi un "spot" réputé pour l'observation du soleil de minuit mais le camping de Sandsletta, quelques kilomètres avant est tout confort pour le bivouac du jour !


JOUR 5 - Sandsletta à Melbu, +- 40 KM




Dernière étape sur les Lofoten avant de rejoindre les Vesteralen. 
La route pour rejoindre le bateau qui vous mènera au port de Melbu est pittoresque, calme et sinueuse ... peu de dénivelé, on longe régulièrement la mer ou une baie ... 
Environnement encore différent des autres journées ... plus sauvage et tourmenté où l'on partage la route avec des troupeaux de moutons !
A mi -chemin la route n'est plus asphaltée, gravillons sur près de 10 km ... de bons pneus sont souhaitables ... 
On arrive en +- 3 heures à Fiskebol d'où l'on prend le bac pour Melbu, 1er cité dans le sud des ïles Vesteralen .


Les Vesteralen, très différentes des Lofoten ... tout aussi montagneuses et déchiquetées mais  la route principale sera plus calme et moins " montagne Russe " que dans les Lofoten.
Routes aux ambiances désolées dans un style désert des U.S.A. ... 
Les ressources seront aussi moins nombreuses et les campings bien plus rares ... 
4 à 6 jours et 200 à 300 Km, en fonction des choix de routes, seront nécessaires pour rejoindre la ville la plus au nord de l'archipel, Andenes !
Plus on va vers le nord et plus l'ambiance générale devient austère, signe d'une vie rude, la météo se fait aussi plus venteuse et froide  ... cela ne fera que s'amplifier à l’approche du Cap Nord.


Il est bon de savoir que sur toute la traversée des Lofoten et Vesteralen, vous pourrez rejoindre rapidement un port où l'Hurtigruten fait étape et prendre ce bateau, soit vers le nord  ou le sud ... Ce bateau fait étape dans chaque port au moins une fois par jour ... un peu comme un autobus !
Les autobus peuvent aussi être pris avec un vélo !


Autres photos de l'aventure sur Picasa